pixel

Le PAT en chiffres

• 2 communes sur l'AAC*, Bordères/Echez et Oursbelille
• 26 communes desservies par le puits d'Oursbelille
• 11000 habitants desservis par le puits d'Oursbelille
• 400 ha surface de l'AAC*

• 19 exploitations agricoles sur l'AAC*

AAC* Aire d'Alimentation de Captage

BtnOFFevenements

BtnOFFanalyses

BtnOFFetudes 

BtnOFFdocumentation

BtnOFFliens

Accompagner les agriculteurs vers des changements de pratiques
Démonstration de matériel de désherbage mécanique
Accompagner les agriculteurs vers des changements de pratiques
Mise en place d'essais sur la fertilisation azotée du maïs
Guide du jardin sans pesticides
Adoptez des pratiques de jardinage respectueuses de la biodiversité et de la ressource en eau

JLLTout en continuant nos actions, l'année 2018 a été consacrée à communiquer sur ces dernières en :
• Organisant un colloque avec pour thème « Regards croisés d’un territoire au service de la qualité de l’eau »
• Finalisant et imprimant le guide des pratiques innovantes mises en œuvre dans le PAT « Oursbelille ».
• Transférant aux agriculteurs de l’AAC des outils d’aide à la décision pour gérer au plus juste l’usage d’intrants.
• Réfléchissant sur la mise en place d’un projet de territoire 2019-2023 ambitieux et toujours volontaire.

  Toutes nos actions sont financées pour partie par des subventions, mais aussi par les taxes appliquées sur la facture d’eau. Si nous voulons maintenir un niveau d’investissement élevé tout en maîtrisant strictement le prix au litre, nous devons innover afin de générer de nouvelles recettes. Cela se traduit par le lancement de deux projets prometteurs :
• L’installation d’une centrale photovoltaïque au sol sur le périmètre de protection du puits.
• La mise en culture d’une nouvelle plante, le miscanthus, sur le périmètre élargi.
S’ils se concrétisent, ceux-ci contribueront durablement au financement de l’amélioration de la qualité de l’eau, par la vente d’électricité verte vers le réseau, et la vente de la récolte aux chaudières locales du réseau chaleur.
Compte tenu de l’importance de ces projets, votre soutien sera primordial pour me permettre de les porter à terme.
En conclusion, je vous informe que nous allons continuer avec tous nos partenaires à mettre en place les actions avec un réel projet de territoire, en refusant le côté réglementaire ou certaines instances voudraient nous amener. Nous entamons la phase opérationnelle de notre projet. Et ce n’est pas seul comme dit la légende de Pierre Rabhi « Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient, impuissants, le désastre. Seul le petit colibri s'active, allant chercher quelques gouttes d'eau dans son bec pour les jeter sur le feu. Au bout d'un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit : « Colibri ! Tu n'es pas fou ? Tu crois que c'est avec ces gouttes d'eau que tu vas éteindre le feu ? » « Je le sais, répond le colibri, mais je fais ma part » que nous serons forts pour répondre à l’intérêt bien compris de tous « La qualité de l’eau distribuée ». Il nous faut tous ensemble continuer à nous mobiliser.
Le Président du PAT Oursbelille et du SIAEP-Tarbes-Nord, Jean Luc Lavigne

Territoire03De son coté le SIAEP, afin de mettre en oeuvre ce plan, a mis en place differents comités, comme le comité de pilotage qui se réunit une fois par an, un comité technique agricole et un comité technique institutionnel qui se réunissent une fois par trimestre.
L'objectif de ces comités est d'échanger, d'informer, de co-construire et de transformer une contrainte en une opportunité pour la qualité de l'eau.

Trois volets d'actions composent ce nouveau PAT :

- L'animation et la communication
- Les actions combinées agricoles

- Les actions non agricoles

L'objectif environnemental général du PAT vis-à-vis du captage est, conformément à la loi Grenelle 2, de parachever la protection de l'AAC et de reconquérir la qualité de la nappe au niveau du captage, avec une tendance à la baisse de la teneur en nitrates à l'issu du programme.
Depuis 2015, on note une baisse significative du taux de nitrates dans les eaux brutes.